Questionnaire de la misophonie A-MISO-S

Questionnaire pour évaluer la misophonie

Les misophoniques

La misophonie est un mot relativement récent, tout comme le diagnostic. Une personne dite misophone a une aversion à certains sons répétitifs produits par d’autres personnes, souvent des adultes. Elle ne supporte pas les bruits gutturaux, nasaux ou buccaux, par exemple la mastication, les reniflements, se racler la gorge. Mais parfois aussi le bruit d'une frappe au clavier.

Voici une liste non exhaustive de sons couramment considérés comme déclencheurs de misophonie, ce sont ces sons qui sont appelés "déclencheurs sonores" dans notre questionnaire.

  1. Mastication (bruits de bouche) : bruits de mastication, de mâchage, de déglutition, de slurp, etc.
  2. Respiration : sons de respiration lourde, sifflante ou saccadée.
  3. Tousser ou renifler : sons de toux, de reniflement ou de gorge.
  4. Claquements de doigts : sons de doigts claquant contre une surface.
  5. Tapotements ou grattements : sons de tapotements de pieds, de stylos, de clavier, de grattage, etc.
  6. Bruit de chewing-gum : sons de mastication de chewing-gum.
  7. Bruit de gorge : sons de gorge ou de dégagement de la gorge.
  8. Bruit de gorge gloussant : sons de gorge particuliers.
  9. Bruit de clavier ou de souris : sons de frappe sur un clavier ou d'utilisation d'une souris d'ordinateur.
  10. Bruit de gobelet ou de paille : sons associés à l'aspiration ou à l'usage d'une paille.
  11. Bruit de tasse ou de cuillère : sons de cuillère contre une tasse ou autre vaisselle.
  12. Son de couverts : sons de couverts contre des assiettes ou des plats.
  13. Son de papier froissé : sons de froissement de papier.
  14. Son de stylo ou crayon : sons de stylo ou crayon sur papier.
  15. Bruit de chewing-gum éclatant : sons associés à l'éclatement de chewing-gum.
  16. Bruit de respiration nasale : sons de respiration nasale.
  17. Bruit de talons : sons de talons hauts ou de chaussures sur un sol dur.
  18. Sons d'alarme : sons d'alarmes, tels que les alarmes de voitures ou de maison.

Les origines de la misophonie demeurent encore peu claires. Selon une étude récente, ce trouble neuro-psychiatrique est lié à des altérations cérébrales spécifiques. Cette recherche a souligné une hyperactivation du cortex insulaire inférieur, la zone cérébrale facilitant la focalisation de notre attention sur les événements environnementaux. Pour compléter ces informations, un article très intéressant sur ce sujet est disponible sur le site de la Revue Médicale Suisse.

Une réponse aversive immédiate

Les individus atteints de misophonie réagissent de manière marquée avec de l'irritabilité, de l'anxiété et du dégoût face à certains sons. Ils peuvent pleurer, crier, voire ressentir des nausées. Ils signalent également une sensation de perte de maîtrise. Bien que plus rare, un comportement agressif, qu'il soit verbal ou physique, peut survenir.

Vous vous reconnaissez dans ces symptômes ? Afin de déterminer votre degré de misophonie, vous pouvez passer notre questionnaire en ligne en cliquant sur le bouton ci-dessous. En moins de 5 minutes, vous aurez vos résultats.

Passer le questionnaire en ligne pour la misophonie

En cas de misophonie avérée, que faire ?

Nous avons développé un protocole innovant permettant de soulager la misophonie qui combine des séances de photothérapie par laser froid ainsi qu'une rééducation sur appareil Giger MD.

Vous pouvez aussi aimer :

Questionnaire de l'hyperacousie ou HQ