La misophonie est associée à une altération de l'activité cérébrale dans le cortex auditif et le réseau de saillance

Étude clinique sur la misophonie

Introduction

La misophonie se caractérise par une rage et un dégoût intenses provoqués par l'audition de sons humains spécifiques, ce qui entraîne un isolement social dû à l'évitement.

Méthode

Nous avons exposé les patients à des stimuli audiovisuels provoquant des symptômes afin d'étudier l'activité cérébrale des réponses émotionnelles. 21 patients atteints de misophonie et 23 témoins sains appariés ont été recrutés au service de psychiatrie de l'UMC d'Amsterdam. Les participants ont été soumis à trois conditions différentes, des indices liés à la misophonie (clips vidéo avec par exemple des claquements de lèvres et une respiration bruyante), des indices aversifs (clips de films violents ou dégoûtants) et des indices neutres (clips vidéo d'une personne en train de méditer par exemple) pendant l'IRMf. L'électrocardiographie a été enregistrée pour déterminer les changements physiologiques et les mesures d'auto-évaluation ont été utilisées pour évaluer les changements émotionnels.

Observations

Les signaux misophoniques ont suscité de la colère, du dégoût et de la tristesse chez les patients par rapport aux témoins. Les changements émotionnels ont été associés à une augmentation de la fréquence cardiaque. Les données de neuro-imagerie ont révélé une activation accrue de l'insula droite, du cortex cingulaire antérieur droit et du cortex temporal supérieur droit pendant le visionnage des clips vidéo misophoniques par rapport aux clips neutres.

Résultats

Nos résultats démontrent que les stimuli audiovisuels déclenchent la colère et l'excitation physiologique chez les patients atteints de misophonie, associés à l'activation du cortex auditif et du réseau de saillance.

Lien vers l'article complet en anglais : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6525165/

Vous pouvez aussi aimer :

Questionnaire pour évaluer la misophonie